Journée mondiale de l’Hypertension artérielle à l’UNIKI

DSCN1452

En collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), antenne du Maniema, la Faculté de Médecine venait d’organiser le lundi 16/05/2017, dans son Amphithéatre, une journée scientifique en rapport avec la commémoration mondiale de lutte contre l’hypertension artérielle (HTA).

Deux sujets ont été développés par deux enseignants du Département de Médecine Interne, en l’occurrence le spécialiste Docteur Ernest AMSINI SAFARI et le Professeur Docteur Léon Cyprien NGANDU.

  1. Défis et perspectives de la prise en charge de l’hypertension artérielle dans la ville de Kindu.

L’intervenant, Dr Ernest AMSINI, a mené en 2013 une enquête transversale en rapport avec l’hypertension artérielle considérée actuellement comme un problème de santé publique, vu sa prévalence : 23,9% sur un échantillon de 554 enquêtés au cours de l’année en étude.

Pour lutter efficacement contre cette épidémie, l’orateur a relevé quelques défis en même temps qu’il a évoqué quelques perspectives, notamment :

  1. Les défis de vaincre l’ignorance de la population et du personnel soignant sur l’hypertension artérielle et les autres facteurs de risque cardiovasculaire.
  2. Les perspectives envisagées consistent à former le personnel soignant sur les facteurs de risque cardio-vasculaire et à sensibiliser la population sur la nécessité de l’intervention de tous dans la prise en charge de l’HTA.
  1. Facteurs de la survenue de l’Hypertension artérielle et principes de traitement.

L’orateur, Professeur Docteur Léon Cyprien NGANDU, a évoqué l’impact de l’Hypertension artérielle sur la mortalité et la morbidité des adultes en Afrique. Comme nous vivons actuellement une période de transition épidémiologique, la population doit être sur ses gardes pour ne pas subir les affres de l’Hypertension artérielle. Pour ce faire, la connaissance des Facteurs de la survenue de cette maladie et des principes de son traitement est presqu’un impératif.

  1. Les facteurs se répartissent en intrinsèques et en extrinsèques. Comme facteurs intrinsèques, on peut citer : l’hérédité, l’âge, le trouble électrolytique, notamment le trouble de l’absorption de la membrane cellulaire. Comme facteurs extrinsèques, on peut évoquer : le stress psycho social, le tabagisme, l’alcoolisme, l’obésité, la sédentarité et la consommation excessive du sel.
  1. Le traitement de l’HTA passe obligatoirement par l’observance des principes suivants :
  • La prévention : éviter des stress, la consommation du tabac, de l’alcool, l’obésité et contrôler régulièrement la pression artérielle ;
  • L’évaluation : évaluer les facteurs de risque cardio-vasculaire ;
  • L’éducation : informer le malade sur l’obligation d’être discipliné, car l’HTA est une maladie à vie ;
  • Le régime alimentaire : opter surtout pour le régime végétarien et éviter le sel dans les aliments ;
  • Le traitement avec médicaments : prendre les diurétiques, les β-bloques, les antagonistes calciques et les inhibiteurs.
  • Le traitement des complications : soigner l’HTA et la complication découverte (diabète, tuberculose, gastrite…) ;
  • La surveillance : le malade doit être soumis à un contrôle régulier (3 à 4 fois par mois).

Télécharger l’exposé içi : HYPERTENSION, DR AMSINI

 

DSCN1466

DSCN1481

DSCN1483

DSCN1516

21 mai 2017